Luc Coadou
Directeur musical et baryton
Né sous les brumes du Nord, Luc Coadou, à l’instar des maîtres flamands de la Renaissance, passe allègrementdu statut de chanteur à celui de chef de chœur et d’ensemble avec un constant souci de pédagogie et de recherche musicologique. Une certaine prédilection pour les répertoires anciens se retrouve dans son travail universitaire, il est l’auteur de recherches sur le théâtre lyrique à l’époque de la Révolution française. Outre la direction musicale des Voix animées, il assure la... lire la bio complète

Luc Coadou
Directeur musical et baryton


Né sous les brumes du Nord, Luc Coadou, à l’instar des maîtres flamands de la Renaissance, passe allègrementdu statut de chanteur à celui de chef de chœur et d’ensemble avec un constant souci de pédagogie et de recherche musicologique. Une certaine prédilection pour les répertoires anciens se retrouve dans son travail universitaire, il est l’auteur de recherches sur le théâtre lyrique à l’époque de la Révolution française. Outre la direction musicale des Voix animées, il assure la direction artistique de L’Opéra au Village. Il a dirigé entre autres le Requiem et la Messe en Ut de Mozart, les Vespro della Beata Vergine de Monteverdi, Didon et Enée de Purcell, Le Messie de Georg Friedrich Haendel, Le Calife de Bagdad de Boieldieu, Abu Hassan de Weber, Fish-ton-Kan de Chabrier, La Belle Hélène, Bataclan  et Vent du Soir d’Offenbach, Cendrillon et Le Dernier Sorcier de Pauline Viardot, Djamileh de Bizet, Philémon et Baucis de Charles Gounod, La Servante Maîtresse de Pergolèse, Le Tableau parlant de Grétry et Les Pantins de Violette d'Adolphe Adam. Il a par ailleurs créé des œuvres de Tristan Patrice Challulau, Gérard Garcin, Karol Beffa, Dimitri Tchesnokov et Jean-Michel Bossini.
 
Baryton, Luc Coadou commence sa carrière en tant qu’enfant chanteur au sein de la Manécanterie de Dunkerque Les Rossignolets. Il fait ses études de chant à Lille, et se perfectionne auprès de Rachel Yakar et René Jacobs au Studio Versailles-Opéra. Il chante dès lors avec de nombreux ensembles tels La Chapelle Royale (Philippe Herreweghe), Les Arts Florissants (William Christie), Les Musiciens du Louvre (Marc Minkowski), Les Talens Lyriques (Christophe Rousset), Le Parlement de Musique (Martin Gester), La Grande Écurie et La Chambre du Roy (Jean-Claude Malgoire), Le Concert Spirituel (Hervé Niquet)... De la musique médièvale à la création contemporaine, son répertoire allie recherche musicale et éclectisme. Luc Coadou se produit dans de prestigieux festivals ainsi que dans des théâtres de renoms tels les festivals d’Aix-en-Provence, de Salzbourg, d’Ambronay, Berlioz de la Côte St André, de la Chaise-Dieu, de Saintes, de Turku, le Théâtre des Champs Elysées et Opéra comique Paris, Sao Carlo de Lisbonne, Brooklin Academy of Music New York, Royal Albert Hall et Barbican center Londres, Théater an der Wien et Konzerthaus-Mozart Vienne, Concertgebouw Amsterdam, Semperoper Dresden, Opéra de Liège, Opéra d’Anvers, Opéra de Lille, Opéra de Lyon, Opéra de Rennes, Opéra de Bordeaux, Opéra de Nancy, Opéra et Arsenal de Metz, Opéra du Rhin, Opéra d’Angers, Palau de la Mùsica Barcelone, Atelier Lyrique de Tourcoing... Professeur de chant, il enseigne depuis 2000 au Conservatoire National à Rayonnement Régional de Toulon Provence Méditerranée, après avoir enseigné dix ans au Conservatoire de Caen.
 

Loreline Mione
Soprano

Cette enfant de la balle commence l’étude du piano du chant et du théâtre dès son plus jeune âge. Elle fait ses premiers pas sur scène à quatre ans avec la maîtrise de l’Opéra-Théâtre d’Avignon, puis est rapidement engagée en tant que jeune soliste dans des productions allant de l’opéra à la comédie musicale. Elle est notamment Liesel dans The sound of music (Opéra d’Avignon, mai 2006), Il Pastore dans Tosca aux côtés d’artistes prestigieux tels que Beatrice Uria-Monzon... lire la bio complète

Loreline Mione
Soprano


Cette enfant de la balle commence l’étude du piano du chant et du théâtre dès son plus jeune âge. Elle fait ses premiers pas sur scène à quatre ans avec la maîtrise de l’Opéra-Théâtre d’Avignon, puis est rapidement engagée en tant que jeune soliste dans des productions allant de l’opéra à la comédie musicale. Elle est notamment Liesel dans The sound of music (Opéra d’Avignon, mai 2006), Il Pastore dans Tosca aux côtés d’artistes prestigieux tels que Beatrice Uria-Monzon et Ismael Jordi (Opéra d’Avignon, juin 2012), Il Paggio dans Rigoletto sous la direction de Rani Calderon (Opéra de Massy, janvier 2007). Les Chorégies d’Orange l’ont accueillie dans Tosca (Il pastore) en juillet 2000. Son intérêt pour la création contemporaine l’amène à travailler en étroite collaboration avec les compositeurs d’aujourd’hui, en tant que chanteuse et pianiste (elle est titulaire d’un DEM de piano et d’un DEM de chant). Le festival Acanthes l’accueille en juin 2003 pour une pièce piano / percussions de Roland Conil. Elle chante également à plusieurs reprises avec l’ensemble CBarré, sous la direction de Sébastien Boin, avec lequel elle crée et enregistre des œuvres de F. Ibarrondo, A. Sciarrino, F. Rossé... Dans un autre registre, elle prête sa voix pour le doublage musical français de quelques épisodes du dessin animé Bob l’éponge (Dôme Productions). Également passionnée de théâtre, elle s’est déjà prêtée au jeu de la mise en scène. En 2009 elle co-crée la compagnie des Voix Buissonnières au sein de laquelle elle chante, met en scène ou assiste la mise en scène de spectacles pour enfants (Cendrillon d’Isabelle Aboulker, centre d’animation des Halles-le Marais, novembre 2010), et tout public (The Telephone de Menotti, festival d’Aurillac 2011). On a pu l’entendre ou la voir récemment à Paris dans Mozart 1789 au théâtre de La Pépinière (Chérubin), dans une adaptation théâtrale des Misérables au Vingtième Théâtre (Eponine) ainsi que dans La Vie Parisienne du théâtre Marsoulan (Pauline).

Laurence Recchia
La présentatrice

Née en 1974, Laurence Recchia grandit à Paris. Musicienne depuis son plus jeune âge (piano), Laurence prête sa voix à l’enregistrement de contes musicaux pour enfants, et découvre le chant en chœur à l’adolescence. Elle explore alors de nombreux répertoires, du chant lyrique aux chansons de variété américaine en passant également par le théâtre musical pour lequel elle a assuré plusieurs fois le rôle-titre dans différentes productions. Elle chante dans plusieurs ensembles : le Chœur de la... lire la bio complète

Laurence Recchia
La présentatrice


Née en 1974, Laurence Recchia grandit à Paris. Musicienne depuis son plus jeune âge (piano), Laurence prête sa voix à l’enregistrement de contes musicaux pour enfants, et découvre le chant en chœur à l’adolescence. Elle explore alors de nombreux répertoires, du chant lyrique aux chansons de variété américaine en passant également par le théâtre musical pour lequel elle a assuré plusieurs fois le rôle-titre dans différentes productions. Elle chante dans plusieurs ensembles : le Chœur de la Sorbonne (direction Jacques Grimbert et Denis Rouger), le Chœur Régional PACA (direction Michel Picquemal), le Chœur contemporain (direction Roland Heyrabédian) et Le Jardin des Muses (direction Luc Coadou). En juillet 2008, elle chante dans le chœur de L’Opéra au Village, dans Cendrillon de Pauline Viardot, sous la direction de Luc Coadou. Depuis toujours, Laurence Recchia est passionnée par la musique mais également par la conception et la mise en œuvre de projets culturels. En 2008, à Paris, elle fonde Les Voix animées aux côtés de Luc Coadou et depuis, chante au sein du groupe vocal dans de nombreuses productions. Aujourd’hui, Laurence Recchia mène de front son métier d’artiste lyrique et d’administratrice des Voix animées. Elle est également la coordinatrice générale du FIMÉ, Festival International des Musiques d’Écran qu’elle crée en 2005, festival consacré aux ciné-concerts dont la 11e édition aura lieu en novembre 2015.

Josquin Gest
Contre-ténor

Il débute le chant à l’âge de onze ans au sein de la maîtrise de Seine-Maritime, dirigé par Jean-Joël Duchesne. Plus tard, il obtient une licence de musicologie à la Sorbonne et entre au Jeune Chœur de Paris dirigé par Laurence Equilbey et Geoffroy Jourdain. C’est là qu’il connaît ses premières expériences de direction de chœur avec Denis Rouger et Isabelle Morel. Après des débuts en baryton, sa passion pour la musique ancienne le pousse à explorer la voix de contre-ténor. Il poursuit ses... lire la bio complète

Josquin Gest
Contre-ténor


Il débute le chant à l’âge de onze ans au sein de la maîtrise de Seine-Maritime, dirigé par Jean-Joël Duchesne. Plus tard, il obtient une licence de musicologie à la Sorbonne et entre au Jeune Chœur de Paris dirigé par Laurence Equilbey et Geoffroy Jourdain. C’est là qu’il connaît ses premières expériences de direction de chœur avec Denis Rouger et Isabelle Morel. Après des débuts en baryton, sa passion pour la musique ancienne le pousse à explorer la voix de contre-ténor. Il poursuit ses études dans ce sens au Centre de Musique Ancienne, département de la HEM de Genève, dans la classe de Béatrice Cramoix puis de Lucien Kandel. Il obtient en 2012 un Master en pédagogie musicale. Parallèlement, il se produit avec plusieurs ensembles en tant que choriste ou soliste (Elyma, Cantatio, Novantiqua, l’Académie vocale de Suisse Romande, le chœur de chambre de Namur...), sous la direction, entre autres, de Gabriel Garrido, Leonardo Garcia Alarcon, John Duxbury, Ton Koopman... Passionné depuis toujours par la musique vocale polyphonique, il prend néanmoins beaucoup de plaisir à se produire aussi en tant que soliste. Sur scène, on a pu l’entendre en 2009 dans le rôle de la Nutrice (L’Incoronazione di Poppea, Monteverdi).

Jean-Christophe Mast
Metteur en scène

Après des études littéraires et théâtrales, Jean-Christophe Mast débute à l’Opéra de Nancy comme assistant à la mise en scène avec Antoine Bourseiller sur différents opéras : Dialogues des Carmélites, Lohengrin, Billy Budd, Don Giovanni, Wozzeck, Carmen... Toujours avec Antoine Bourseiller, il travaille pour le Festival de Gordes de 1994 à 2001, sur des productions telles que Phèdre avec Fanny Ardant, La Valse des Adieux avec Jean-Louis Trintignant. Comme... lire la bio complète

Jean-Christophe Mast
Metteur en scène


Après des études littéraires et théâtrales, Jean-Christophe Mast débute à l’Opéra de Nancy comme assistant à la mise en scène avec Antoine Bourseiller sur différents opéras : Dialogues des Carmélites, Lohengrin, Billy Budd, Don Giovanni, Wozzeck, Carmen... Toujours avec Antoine Bourseiller, il travaille pour le Festival de Gordes de 1994 à 2001, sur des productions telles que Phèdre avec Fanny Ardant, La Valse des Adieux avec Jean-Louis Trintignant. Comme assistant à la mise en scène, il collabore également avec Pierre Constant (Manon Lescaut à Nancy Venise et Genève, Peter Grimes à Nancy), avec Charles Roubaud (Rigoletto aux Arènes de Vérone, Don Carlos, Nabucco, Aïda, Trovatore aux Chorégies d’Orange, Traviata et Ariane à Naxos au théâtre Mariinsky de Saint-Petersbourg, Lakmé, Ariane à Naxos au Spoletto festival USA à Charleston et en 2010, Aïda au stade de France). En 2009, il est assistant de Daniel Slater sur Peter Grimes au Grand Théâtre de Genève. Au théâtre dramatique, il travaille avec Charles Tordjmann (Oncle Vania de Tchekov, 2001) et Hubert Colas (Notes de Cuisine de Rodrigo Garcia). En 2003, il met en scène avec sa Compagnie, Partage de Midi de Claudel puis Loretta Strong de Copi en 2006. En 1995, à l’Opéra de Nancy, il met en scène Embûches de Noël, pasticcio d’opérettes dont il co-écrit le livret avec Denis Baronnet. En 1996, toujours à l’Opéra de Nancy, il met en scène Macbeth de Verdi qui sera repris au Grand Théâtre de Tours et à l’Opéra Royal de Wallonie. Parmi les ouvrages qu’il a mis en scène, La Clemenza di Tito (Opéra-Théâtre de Saint-Etienne, 1998), Carmen (Grand Théâtre de Tours, 2000), Paillasse (Opéra-Théâtre de Saint-Etienne, 2002), La Bohème (Grand Théâtre de Genève 2003 et Opéra de Bilbao 2004), L’Enlèvement au Sérail à l’Opéra-Théâtre de Saint-Etienne (2007), Roméo et Juliette de Gounod au Grand Théâtre de Tours (2006), à l’Opéra de Toulon (2008) et à l’Opéra-Théâtre de Saint-Etienne (2009), Samson et Dalila à l’Opéra-Théâtre de Saint-Etienne (2008). Depuis 2009, il assure les mises en espace et en lumières des Leçons d’Opéra de Jean-François Zygel au Théâtre du Châtelet à Paris. En 2011, il met en scène Les Voix animées dans le spectacle musical Drôles d’Oiseaux !  En 2013, leur collaboration se poursuit, il les met en scène dans le ciné-concert Charot, Octave & Bobine, puis écrit et réalise la web-série mensuelle La vidéo de promotion des VoiZ’Animées, avec Denis Baronnet.

 

Denis Baronnet
Auteur

Denis Baronnet est auteur dramatique et musicien associé à la Compagnie Franchement tu, notamment, avec laquelle il coécrit la série théâtrale Soda créée au TGP de Saint-Denis en septembre 2012 et reprise au Théâtre de l’Aquarium en juin 2013. Tournée à venir.  Il a également signé les chansons de la série. Il a créé la musique de plusieurs spectacles de la compagnie (Wonderfull life, Sous la falaise, l’Outrage au Mots). Sa  pièce NON relatant les... lire la bio complète

Denis Baronnet
Auteur


Denis Baronnet est auteur dramatique et musicien associé à la Compagnie Franchement tu, notamment, avec laquelle il coécrit la série théâtrale Soda créée au TGP de Saint-Denis en septembre 2012 et reprise au Théâtre de l’Aquarium en juin 2013. Tournée à venir.  Il a également signé les chansons de la série. Il a créé la musique de plusieurs spectacles de la compagnie (Wonderfull life, Sous la falaise, l’Outrage au Mots). Sa  pièce NON relatant les tribulations d’une vieille punk a été créée à Rome au Teatro dell’Orologio en mars 2013 par la compagnie Afrodita compagnia et sera reprise à Tel Aviv en 2014. Il signe également les chansons de la pièce. Sa pièce Corrida a été créée au Théâtre du Rond-Point à Paris en 2009 dans une mise en scène d’Antoine Bourseiller et éditée chez Actes-Sud Papiers. En 2006, il a été le commissaire de l’exposition Genet au Musée des Beaux-Arts de Tours. Entre 1995 et 2005, il écrit plusieurs pièces, dont une comédie musicale loufoque pour l’Opéra de Nancy (Embûches de Noël), un pasticio d’opéra pour l’opéra de Saint-Etienne (La Dernière Cantatrice), une comédie automobile pour voiture et caravane (Convoi d’Anges heureux), une farce mythologique pour un comédien (Les extraordinaires aventures du géant Atlas), et quelques autres pièces, pour la gloire… Avant cela, il a fait du rock et du one man show.